Ce qu’on apprend quand on vit au Canada

Avant de partir vivre au Canada, j’avais comme tout le monde des idées préconçues sur ce pays: l’hiver qui dure 10 mois sur 12, les caribous, le sirop d’érable et les chemises à carreaux, pour faire simple. 

A force de vivre au quotidien avec franco-ontariens et québécois, on se rend compte que certains stéréotypes se valident, d’autres non. Et surtout, on découvre plein d’autres coutumes et habitudes qui nous surprennent !

Les stéréotypes: ce que les français s’imaginent du Canada

En huit mois, j’ai réussi à regrouper les 10 stéréotypes qu’on entend le plus souvent de la part des français sur le Canada:

– Montréal est la capitale du Canada
Et non, Montréal n’est pas la capitale du Canada ! C’est bien Ottawa. Pour la petite histoire, c’est la reine Victoria qui a choisi Ottawa comme capitale bilingue du Canada, pour mettre fin à la rivalité entre Montréal-Québec et Toronto-Edmonton, qui se disputaient le titre de capitale. Ottawa est située à 2h de Montréal, est bien plus petite, mais très sympa !

– Un québécois est français
Voici le meilleur moyen de vous faire des ennemis. Un québécois n’est pas français, il est francophone ! Sans être tous indépendantistes, les québécois en ont en général un peu assez qu’on les considère comme français, sous prétexte qu’ils parlent la même langue que nous ! Après tout, nous ne sommes pas canadiens.

– Le Canada, c’est le Québec
Un peu réducteur comme concept ! Mais oui, j’ai souvent entendu des gens me demander si j’habitais au Québec, quand je disais que je vivais au Canada. Le Québec est une des provinces les plus peuplées du Canada, mais il y a tellement d’autres choses à voir dans les autres régions ! Par exemple, les chutes du Niagara sont en Ontario, et Vancouver se situe en Colombie Britannique. Et pour voir des aurores boréales, il faudra plutôt aller au Yukon ou dans le Nunavut !

– Le Canada est un pays souterrain
Hé non, les canadiens sortent de chez eux l’hiver ! Il existe bel et bien une ville souterraine à Montréal, ou des boutiques se sont installées dans les couloirs du métro et ou certaines sorties mènent à des magasins. Mais pas de ça à Québec, Toronto ou Vancouver. On sort, et on brave le froid.

– Au Canada, il n’y a que des caribous des élans et des castors
Impossible de ne pas parler de cette idée reçue, ça doit être une des plus répandues ! Pour être honnête, en huit mois au Canada, je n’ai pas vu un seul caribou ni un seul élan. Par contre, j’ai vu un orignal, des renards, et des putois.

– Le Canadien typique porte une chemise de bûcheron, mange/boit du sirop d’érable et coupe du bois
Vrai pour certains… Faux pour la plupart. Beaucoup de canadiens portent la chemise carreautée (à carreaux quoi), mais pas tous les jours et ils ne vont pas tous couper du bois ! Par contre pour le sirop d’érable, je ne peux rien dire: il y en a partout, il y a juste à rentrer dans un duty free à l’aéroport de Montréal pour comprendre l’ampleur du phénomène…

– « Mais vous avez la voiture au Canada » ?
A prendre au second degré bien sûr ! Bien sûr que la plupart des français savent que les canadiens utilisent la voiture… Mais pas mal pensent aussi qu’ils utilisent tout autant les moto neiges ou les skidoo. Là, tout dépend de la région, au fin fond des forêts du nord vous aurez du mal à trouver quelqu’un circulant avec une voiture lambda. Mais en pleine ville, personne n’utilise de moto-neige ! Et quand il tombe 1m de neige pendant la nuit, tout le monde roule normalement.

– Le Canada, c’est comme l’Antarctique
Bon oui il fait -30 degrés pendant l’hiver, mais au Canada l’été existe aussi, et il fait chaud !

– Tout le monde y parle français
Hé non, seulement 25% de la population ! On parle français au Québec, au Nouveau Brunswick et à la frontière de l’Ontario. Le Canada est un pays bilingue à majorité anglophone.

– Le Canada est un pays super cher
Vrai selon moi ! Beaucoup de produits sont des produits d’importation, car avec l’hiver, l’agriculture est un peu compromise. Les taxes entrent donc en jeu, et ne sont pas les mêmes en fonction de la province. L’alcool est fortement taxé également,
mais a contrario les loyers sont moins chers, sauf à Vancouver. Pour voyager pas cher au Canada, le couchsurfing sera votre meilleur ami !

Les stéréotypes: qu’est ce que les canadiens peuvent bien penser de nous ?

Je vous préviens, c’est hilarant.

– La Française est forcément blonde
Quelle déception
quand mes amis canadiens ont compris que non, il y avait aussi des Françaises brunes et rousses !

– Le Français boit du vin, mange de la baguette et va en haut de la tour Eiffel tous les dimanches matins
Vrai pour les deux premiers, mais alors pour le coup de la tour Eiffel, ils étaient vraiment sérieux, et j’ai bien ri !

– En France tout est petit et on ne se déplace qu’à vélo
Bon c’est sûr que par rapport à l’Amérique du Nord, nos buildings et nos routes sont un peu minuscules

– Les françaises sont poilues (des jambes, des bras, de partout)
Bon, là j’ai rien pu faire pour me justifier sur le sujet, j’ai juste explosé de rire…

– Les français utilisent des mots bizarres et râlent tout le temps
Alors là commence l’éternel débat sur les anglicismes utilisés par les français et les mots moyenâgeux utilisés par les québécois. Pour le deuxième, on ne peut que confirmer que oui, on est quand même râleurs !

Et parfois, on ne se comprend pas…

Vivre avec des canadiens, c’est s’exposer à des situations où l’on ne se comprend pas forcément ! Voici un petit guide des mots les plus drôles que vous pourriez entendre.

– Un calorifère: un radiateur.
– Une danseuse: une stripteaseuse (en soi le mot n’est pas drôle, mais n’a pas la même signification qu’en France…)
– Un piment: un poivron.
– Un chum: un ami.
– Une pièce (enfin prononcez piasse): un dollar.
– Un sou: un centime.
– La gang: la bande.
– Niaiser: plaisanter.
– Botcher: tout faire à la va-vite.
– Canceller: annuler (et après c’est nous qui utilisons des anglicismes…).
– Un coton ouaté: un pull.
– Une débarbouillette: une serviette pour le visage (oui, pour se débarbouiller, logique…).

Cette liste est un peu succinte, mais ce sont les mots qui m’ont le plus surpris durant mon séjour au Canada !

Ce que j’ai appris sur le Canada (et vraiment je ne m’y attendais pas)

En vivant avec des Canadiens, on en apprend forcément sur eux, ça semble logique ! Et parfois, j’ai vraiment été surprise.

– Traverser au feu rouge est limite un crime ici: traversez quand vous n’y êtes pas autorisés, et vous vous ferez dévisager du regard.
– L’alcool n’est pas vendu en supermarché comme en France: il est vendu dans des magasins spécialisés, tenus par le gouvernement (LCBO en Ontario, SAQ au Québec). En Ontario, c’est le seul endroit où acheter de l’alcool, alors qu’au Québec, on peut quand même acheter de la bière et du vin au supermarché, mais c’est tout !
– L’âge de la majorité diffère en fonction des provinces: 19 en Ontario, 18 au Québec par exemple.
– Au Canada, on déjeune, on dîne et on soupe, au lieu de petit-déjeuner, de déjeuner et de dîner.
On mange de l’orignal et des queues de castor (pour le deuxième, c’est juste une pâtisserie, no worries).
– Tout est ouvert le dimanche (et ça change la vie !).
– Les taxes ne sont presque jamais incluses dans les prix (ça aussi ça change la vie, mais dans le mauvais sens du terme).
– Les canadiens se moquent bien plus des français et de notre accent qu’il n’y paraît.
– Toutes les serrures s’ouvrent à l’envers (bon c’est peut-être pas spécifique au Canada, mais dieu que c’est énervant…)
– Les impôts sont remboursés aux étudiants, REMBOURSÉS !

Cet article est bien sûr à prendre au second degré: rigolons de nos voisins canadiens autant que de nous-mêmes, à vrai dire je pense que mes habitudes de française les ont plus choqué que le contraire ! 🙂

Laisser un commentaire

6 commentaires