faille de silfra islande

Visiter l’Islande en hiver : mon expérience, mes conseils et bonnes adresses

*Certains liens présents dans cet articles peuvent être des liens affiliés. Ces liens affiliés me permettent de gagner une commission et donc de continuer à faire vivre ce blog. Pour toi, ça ne change rien !

 

Visiter l’Islande est une expérience incroyable. Entre les quelques heures de soleil, les paysages volcaniques froids, et les plages de sable noir, les paysages islandais sont incontournables.
J’ai eu l’occasion de découvrir l’Islande en plein mois de décembre, en hiver. Mais malgré les températures froides et parfois négatives, je n’ai pas eu de neige pendant mon séjour. Néanmoins, je pense avoir tiré certains enseignements de mon expérience de l’Islande en hiver.

Comment s’équiper pour visiter l’Islande en hiver ?

Le manteau

Un bon manteau chaud qui couvre le bas du dos est fondamental ! Les rafales de vent sont monnaie courante. Ainsi, s’équiper d’un manteau suffisamment chaud pour bien se protéger est un incontournable. Personnellement, j’avais déjà un manteau Geographical Norway que j’avais acheté pour l’hiver quand j’habitais au Canada.
Mais si tu cherches une option plus abordable, alors je te conseille de regarder chez Décathlon. On y trouve une large gamme de manteau de skis qui feront très bien l’affaire selon moi.

coucher-de-soleil-islande

Les chaussures

Je te conseillerais de ne pas t’embêter, et de juste prendre une paire d’après-skis bien chauds. Par contre, si tu pars en plein hiver et que la neige s’annonce importante, alors je te conseillerais de prendre en plus des crampons à accrocher sur tes chaussures.
Histoire de bien te protéger, il est selon moi important de se procurer des chaussures qui montent au dessus- de la cheville, et pourquoi pas jusqu’à mi-mollet. Ainsi, tes pieds seront bien protégés du froid. Les crampons supplémentaires te donneront plus de grip sur la neige ou la glace. Même si je n’ai pas eu de neige pendant mon séjour en Islande, je me suis souvent retrouvée sur des sols gelés, et mes après-skis n’étaient pas forcément suffisants (bien que leur semelle semblait bien accrocher au sol de prime abord ).

J’ai opté pour ces après-skis chez Décathlon, et j’en suis très satisfaite ! Ils étaient suffisamment chauds et confortables.

Les accessoires indispensables

Impossible de voyage en Islande en hiver sans le combo bonnet-gants et écharpe.
Afin de ne pas s’encombrer, je te conseille d’opter pour du mérinos : cette matière fine et chaude ta sauvera de la place ! Ce qui m’a particulièrement servi pendant mon voyage en Islande, ce sont mes sous-gants : fins et tactiles, ils me permettaient d’être au chaud tout en gardant la motricité de mes mains (chose un peu plus difficile avec des gants plus épais).

Pour gagner davantage de place tout en restant bien équipé(e), n’hésite pas à adopter le buff ! Ce tube s’utilise aussi bien comme bonnet que comme écharpe, et tient bien chaud. J’utilise mon buff majoritairement comme écharpe, et j’en suis très satisfaite : contre les rafles de vent islandaises, il m’a bien servi pour me protéger le cou !

point de vue cratère de kerid islande

Organiser son voyage en Islande en hiver

Se renseigner sur les activités

En plein hiver islandais, la neige et les températures ont vite fait de rendre certaines routes inaccessibles. Également, certaines activités ou lieux pourraient être fermés au public, en raison de leur localisation ou tout simplement du climat. Il est donc essentiel de se renseigner en amont sur les activités que tu souhaiterais faire, et si celles-ci sont ouvertes au public en plein hiver.
Je te conseille donc de faire un tour sur les sites web des sites que tu envisages de découvrir avant de partir, pour savoir ce que tu pourras ou non visiter durant ton voyage. J’ai également trouvé en ligne le site road.is, qui indique les routes praticables ou non en fonction de la météo.

➤ Tu cherches quels sites découvrir en Islande en plein hiver ? Découvre dès maintenant mes différentes visites dans le Cercle d'Or ! 

Pendant mon voyage au mois de décembre, j’ai eu la chance de pouvoir visiter les sites sans me soucier de leur fermeture. En effet, en raison d’une neige inexistante, l’accessibilité des sites n’était pas un problème. Néanmoins, au mois de janvier ou février où le climat est plus rude, cela pourrait s’avérer être un problème. Également, en janvier, l’ensoleillement est considérablement réduit à 1 ou 2 heures par jour : dès ors, certains sites n’ouvrent pas, manque de rentabilité.

Estimer son budget en amont

C’est un fait : l’Islande est un pays assez onéreux. Qu’il s’agisse de faire ses courses au supermarché ou d’aller au restaurant, de loger dan sun hôtel ou un AirBnB, le budget islandais sera plus conséquent que dans d’autres pays d’Europe. Ainsi, je te conseille vraiment d’estimer ton budget avant de partir, surtout si celui-ci est assez serré.
Attention, cela ne signifie pas que tu ne pourras absolument pas visiter ni profiter sur place ! En effet, j’ai découvert que de nombreux sites étaient accessibles gratuitement, à ma grande surprise. Lors de mon voyage, la grande majorité de mes visites dans le sud de l’Islande étaient gratuites : comme par exemple, le parc national de Thingvellir ou les chutes de Gulfoss. Ce qui est vraiment appréciable lorsque les autres postes de dépenses sont plus importants !

Voici quelques exemples de prix pour te situer niveau budget :

  • Un ticket pour le cratère de Kerid : 400 ISK (2,72 €)
  • Une entrée au Blue Lagoon : 46 €
  • Un plat au restaurant : 2500 – 3500 ISK (17 € – 23,80 €)
  • Parking au parc national de Thingvellir : 750 – 1000 ISK (5,10 € – 6,80 €)
  • Un litre d’essence : 235 ISK (1,60 €)

Se renseigner sur l’état des routes et l’accessibilité

J’ai trouvé les routes islandaises particulièrement bien entretenues. Cependant, une tempête de neige et avec peu d’expérience de la conduite en hiver, on a vite de se retrouver coincés.
La meilleure solution est de bien se renseigner sur l’état des routes, et de louer une voiture adaptée aux conditions météorologiques. Si elles sont toutes équipées pour l’hiver, mieux vaut s’assurer de prendre une voiture adaptée au roadtrip que tu prépares : vas-tu visiter uniquement les lieux touristiques ? Sortir des sentiers battus ?

Également, en plus de l’état des routes et l’accessibilité des lieux, pense à télécharger la carte Google Maps de l’Islande hors-connexion. J’ai trouvé très difficile d’avoir de la 4G sur la route.
Enfin, si tu opes pour la location de voiture, regarde si les pneus sont cloutés : un essentiel pour conduire en Islande en hiver !

point de vue thingvellir islande

Mes conseils pour visiter l’Islande en hiver

  • Fais attention aux heures d’ensoleillement : au mois de décembre, le jour se lève vers 11h et se couche vers 16h-16h30. Ce qui est court ! Pense à organiser tes journées en fonction de ces heures là, histoire de profiter au maximum.
  • Renseigne-toi en amont sur les activités et lieux que tu souhaiterais visiter. En fonction de leur localisation et de la météo, certains pourraient être fermés ou inaccessibles !
  • Si tu comptes louer une voiture, pense à opter pour une voiture adaptée aux petites routes si tu veux sortir des sentiers battus.
rivière gelée parc national de thingvellir islande

Mes bonnes adresses en Islande

AirBnB à Selfoss. Ce AirBnB permet d’accueillir 8 voyageurs, et se situe au milieu d’une route sans voisins. Il se situe face à une rivière (ou un lac ?) et un paysage qui vaut le coup d’être admiré. Spacieux, fonctionnel et pratique, ce AirBnB est également bien situé dans le Cercle d’Or pour se rendre facilement aux sites les plus populaires !

Aurora Hôtel, Blikavöllur 2, 235 Keflavík. Cet hôtel se situe en face du terminal de l’aéroport de Keflavik, et est d’une praticité surprenante pour prendre son avion. Les chambres y sont propres et spacieuses, et le petit-déjeuner est servi dès 4h du matin pour les voyageurs les plus matinaux.
> Clique ici pour réserver directement !

Kaffi Duus, Duusgata 10, 230 Keflavík. Ce restaurant à la décoration marine sert des plats divers, bien copieux et très bons ! Demandez une table à la fenêtre pour profiter de la vue sur le petit port et les bateaux de pêche.

Fridheimar, Reykholti, BláskógabyggðIS-806 Selfoss. Ce restaurant se trouve dans une serre de tomates… dans la plus grande production de tomates d’Islande ! Ainsi, le restaurant sert tous les jours des plats à base des tomates qui poussent littéralement autour des tables. C’est une véritable expérience, les plats sont bons et le service impeccable !

L’Islande est un pays magnifique qui vaut le coup d’être découvert en hiver. Tu y découvriras des paysages mystérieux et uniques !

my travel project seltun 2

*Certains liens présents dans cet article sont des liens affiliés. Ces liens affiliés me permettent de gagner une commission et donc de continuer à faire vivre ce blog. Pour toi, ça ne change rien 🙂

Laisser un commentaire

4 commentaires