Découvrir Kampot, sur la côte sud du Cambodge

Il y a deux ans, la première fois que je suis allée au Cambodge, j’avais déjà envie de passer par Kampot et Kep. Sauf que manque de temps, cette étape est passée à la trappe. Donc maintenant que j’habite au Cambodge, j’ai décidé de me rattraper, et d’aller découvrir la côte sud du Cambodge, le temps d’un premier weekend.

Jour 1: Le parc national de Bokor, et la rivière de Kampot

Pour mon premier jour, je voulais absolument visiter le parc national de Bokor, histoire de profiter de la vue depuis le haut de la montagne ! Sauf qu’en arrivant le vendredi soir à 21h, un peu compliqué pour s’organiser.
Je voulais louer un scooter, mais on m’a dit que la route était:
– super longue,
– pas mal raide.

Avec exactement trois semaines de scoot à mon actif, je me suis dit que je n’allais pas prendre de risque. J’ai donc booké une excursion d’une journée avec Bison Tours.

Départ à 8h30 du matin, pour 1h de trajet jusqu’au mont Bokor. Comme première étape de la journée, l’excursion s’arrête à une énorme statue qui surplombe la montagne, extrêmement colorée et vraiment imposante: il s’agit de la statue de Lok Yeay Mao, qui est une héroïne mythique dans la religion bouddhiste, et qui de ce fait est extrêmement respectée. Celle du parc national de Bokor veillerait sur la vallée de Kampot et sur ses habitants. Attention par contre, en haut de la montagne, il y a vraiment beaucoup de vent et il peut faire froid… Je te conseille de prévoir un pull et un K-way, surtout si tu viens autour de la saison des pluies. 

Après, je suis partie pour la suite de la visite au niveau d’une pagode, qui offrait encore une fois un magnifique point de vue. C’est je pense, ce qui m’a le plus scotchée en visitant Bokor: la multitude de vues à couper le souffle que j’ai pu voir.

Pour moi, ce qui est vraiment à voir à Bokor, ça reste le casino-palace abandonné: honnêtement, au début, je n’étais pas convaincue DU TOUT, je me disais que visiter un vieux casino alors que je suis dans un parc national, bon… Pas grand intérêt.

Sauf qu’en fait, il n’est pas franchement possible de se balader hors des routes dans le parc national… A cause du génocide des Khmers Rouges, et même si le parc a été nettoyé des mines, il existe toujours un risque de tomber sur une mine abandonnée si l’on s’éloigne des sentiers battus. J’ai trouvé ça un peu dommage de ne pas pouvoir s’organiser un petit trek dans le parc national, surtout que les paysages sont vraiment magnifiques. Mais bon, on ne va pas tenter le diable !
Donc, au final, ce qui est à visiter dans le Bokor se limite au casino-palace abandonné, la vieille église et la statue géante, et également la cascade de Pokopvil. Mais surtout, les points de vue. Je m’en suis pris plein les yeux toute la journée ! Et même sans la possibilité de faire de trek, je trouve que le Bokor reste un incontournable de Kampot.

A la fin de la journée, j’ai profité d’une croisière de deux heures sur un petit bateau local pour admirer le coucher de soleil et potentiellement voir des lucioles (je t’avoue que les lucioles c’est bien mignon, mais moi je voulais surtout voir le coucher de soleil) ! Et alors là, j’ai plus les mots. Je te laisse la photo, je pense que ça sera bien plus parlant !


Jour 2: Les plantations de poivre de la vallée de Kampot

Pour mon deuxième jour à Kampot, je voulais aller visiter des plantations de poivre et si possible acheter du poivre de Kampot, qui apparemment est un des meilleurs de monde.
Pour cette fois-ci, je n’avais pas envie de prendre une excursion: la seule chose que j’avais besoin de payer (mis à part le poivre si j’en achetais), c’était la location du scooter. J’avais envie d’un peu plus de liberté ! Chose faite, je vais encore une fois chez Bison Tours, et c’est parti pour un scooter à 4 $ la journée, en très bon état: il faut payer le plein en plus bien sûr, mais le plein coûte environ 3 $. 

Ensuite, il faut que se rendre jusqu’à la plantation. Une des plus connues s’appelle tout simplement « La Plantation« , et fproduit du poivre biologique. A l’aller, j’ai quand même mis deux heures à m’y rendre, parce que l’endroit n’était pas des mieux indiqués et que la route était assez chaotique ! 
Pour y aller, il faut prendre la route qui va de Kampot à Kep: un panneau indique sur la gauche au bout de quelques kilomètres, « Pepper Agri Tourism« : c’est là qu’il faut tourner ! Ensuite, il suffit de suivre les panneaux « La Plantation »: attention, il y a bien 10 kilomètres pour y aller. Même si la route ressemble davantage à de la piste qu’à une route de ville, on passe par beaucoup de petits villages et on peut voir des rizières magnifiques, très très vertes pendant la saison des pluies (sérieusement, quand j’y étais, elles étaient presque vertes fluo !).

En arrivant à « La Plantation », le cadre est idyllique: zen, aucun bruit. La visite de 20 minutes des plantations de poivre est gratuite: je te suggère quand même de donner un pourboire à l’issue de la visite, histoire de soutenir les producteurs. Mais je recommande quand même de prendre un verre ou de déjeuner sur la terrasse où le poivre est vendu: en plus de la vue sur les plantations, il y a vraiment peu de monde. Même si le déjeuner est plus cher que dans la plupart des petits restos de Kampot, le cadre en vaut la peine !

Conseils, adresses et prix

• Une bonne adresse pour des excursions et des locations de scooter: Bison Tours, sur la rue 730. Le personnel est gentil, les prix sont très abordables, et le service rapide !

• Une guesthouse sympa pour découvrir Kampot: Monkey Republic, sur la rue 730 (en face de Bison Tours !). C’est une petite guesthouse assez familiale, avec des chambres et des salles de bain super clean et des prix à toute épreuve: 7 $ la nuit la chambre pour deux ! Ensuite, c’est sûr que la guesthouse n’est pas située sur la rivière: mais on est à 5 minutes à pied de la Kampot River, et pour ce prix-là je veux bien m’éloigner un peu.
> Tu peux réserver directement en cliquant ICI ! 

• L’excursion que j’ai prise pour visiter le Bokor coûtait 13 $ et comprenait:
– le transport,
– le déjeuner,
– l’entrée dans le parc national,
– un guide anglophone,
– la croisière sur la Kampot River pour voir le coucher du soleil.

A noter que si vous voulez aller au Bokor et faire la croisière par vous-même, l’entrée au parc national coûte 5 $, la croisière 5$ également et la location de scooter 4 $ la journée (sans compter le déjeuner). Donc au final, vous aurez plus de liberté, mais ça vous reviendra plus cher. A vous de choisir !

• Le poivre de Kampot à « La Plantation » a quand même un certain prix. Un kilo de poivre noir coûte 40 $, et 100 g coûte 5,50 $. Si vous trouvez des petits producteurs, cela coûtera sûrement moins cher, et avec une possibilité de négocier le prix !

• Pensez à regarder la météo avant d’aller visiter une plantation de poivre: si la pluie tombe, vous aurez vite fait de vous embourber dans les chemins de terre totalement inondés !

Kampot a été une de mes belles découvertes du Cambodge. Je te conseille vraiment de t’arrêter dans ce coin de la côte sud si tu passes par ce pays ! 

Laisser un commentaire