ruelle hoi an vietnam

Hoi An, des lanternes et (beaucoup) d’eau

*Certains liens prĂ©sents dans cet article peuvent ĂȘtre des liens affiliĂ©s. Ces liens affiliĂ©s me permettent de gagner une commission et donc de continuer Ă  faire vivre ce blog. Pour toi, ça ne change rien !

 

Hoi An, la ville aux mille lanternes : cette expression, je l’ai souvent entendue. Et ce n’est qu’à mon troisiĂšme voyage au Vietnam qu’enfin, j’allais pouvoir visiter cette ville. Ville incontournable du centre du Vietnam, j’avais vraiment hĂąte de dĂ©couvrir cette ville trĂšs authentique, au bord de la riviĂšre des Parfums.
Évidemment, tout ne s’est pas vraiment passĂ© comme prĂ©vu.

Sommaire

Comment se rendre Ă  Hoi An
Hoi An : la ville des tailleurs, le long de la riviĂšre des Parfums
À l’extĂ©rieur de Hoi An : les montagnes des Cinq ÉlĂ©ments
Mes bonnes adresses Ă  Hoi An

ruelle hoi an vietnam

Comment se rendre à Hoi An ?

Depuis Hanoi, le bus de nuit est une bonne alternative, comme pour Hué : sauf qu’au lieu d’un trajet de 12h, ça sera 15h. Il vaut mieux le savoir en avance. Sinon, des vols quotidiens depuis Hanoi et HĂŽ-Chi-Minh Ville desservent Da Nang, qui se trouve Ă  1 heure d’Hoi An.

Si tu souhaites tester le bus ou le train jusqu’à HĂŽ-Chi-Minh Ville, Ă  ta guise. Mais 30h de bus personnellement, c’est au-dessus de mes limites. Le bus de nuit entre Hanoi et HuĂ© Ă©tait suffisant pour me fatiguer pendant 2 jours !

Hoi An : la ville des tailleurs, le long de la riviĂšre des Parfums

Hoi An m’a semblĂ©e trĂšs calme et apaisante par rapport Ă  HuĂ©, oĂč j’avais passĂ© trois jours juste avant. Pourtant, on ne peut pas dire que HuĂ© soit la ville la plus bruyante du Vietnam, loin de lĂ .

Ma guesthouse Ă©tant un peu excentrĂ©e du centre-ville, et j’ai dĂ©cidĂ© de marcher pour cette premiĂšre journĂ©e et ainsi de dĂ©couvrir un peu la ville. Premier constat : on ne m’avait pas menti en disant qu’il s’agit de la ville des tailleurs. En effet, on en trouve Ă  tous les coins de rue ! Si tu veux te faire tailler une veste, c’est le moment, tu as l’embarras du choix.

coin de rue hoi an vietnam
marché de hoi an vietnam

La vieille ville de Hoi An

Le centre-ville ressemble en tous points Ă  ce qui est dĂ©crit dans les guides et sur les blogs. On retrouve des bĂątiments de pierre jaune clair, des toits recourbĂ©s, une certaine influence chinoise dans l’architecture, des ruelles assez Ă©troites qui en font le charme. Et bien Ă©videmment, des lanternes partout !

Pense Ă  vĂ©rifier quand se dĂ©roule le Lantern Festival : celui-ci se dĂ©roule une fois par mois et se calque sur le cycle lunaire. C’est un Ă©vĂ©nement Ă  ne pas rater !

J’avais trĂšs envie de visiter l’autre partie de la ville, qui se situe de l’autre cĂŽtĂ© du pont japonais. Sauf que, bien sĂ»r, il a tellement plu que le centre-ville s’est rapidement retrouvĂ© inondĂ©.
Ainsi, les vietnamiens essayent de tirer profit de la situation, et faisaient payer le passage par le pont japonais 100 000 VND (4,02 €). Cela reprĂ©sente une somme assez consĂ©quente pour juste traverser et aller voir l’autre partie de la ville, qui devait sĂ»rement ĂȘtre inondĂ©e Ă©galement. Tant pis pour moi, ça sera pour une prochaine fois.

NĂ©anmoins, les inondations ne m’ont pas empĂȘchĂ© de me balader dans la vieille ville pour autant. Business oblige, il suffisait d’une ou deux pirogues pour que les locaux proposent des petits tours de 30 minutes dans les rues inondĂ©es. Et c’était dĂ©jĂ  bien moins cher que pour traverser le pont japonais ! AprĂšs quelques minutes de nĂ©gociations, on se retrouve Ă  5 sur la pirogue, pour un total de 50 000 VND (2,01 €, soit environ 0,40 € par personne).

Et lĂ , on se croirait dans un autre monde : les locaux ne semblent mĂȘme pas Ă©tonnĂ©s de la situation, ils vivent comme d’habitude. La ville prend quelques airs trĂšs lointains de Venise, mais c’était vraiment quelque chose Ă  faire.

my travel project hoi an vietnam
hoi an inondée vietnam
bateau rues hoi an

Gastronomie : restaurants et spécialités à Hoi An

En ce qui concerne les plats locaux, je me devais de goĂ»ter le Cao Lau. Cette soupe de nouilles avec du porc, de la salade et des herbes ne se trouve qu’à Hoi An. J’ai goĂ»tĂ© le Cao Lau dans un des restaurants du centre d’Hoi An, et en effet, ça vaut le dĂ©tour !
Par contre, j’ai Ă©tĂ© un peu déçue des restaurants : trĂšs touristiques, et le seul restaurant qui m’ait plu Ă©tait un restaurant de cuisine indienne trouvĂ© sur Trip Advisor. Tu l’as bien compris, rien de local ! Et la street food est je trouve, assez peu prĂ©sente.
En ce qui concerne le prix, c’était plutĂŽt fidĂšle Ă  ce que j’avais vu sur d’autres blogs : 35 000 VND (1,40 €) en moyenne.

À l’extĂ©rieur de Hoi An : les Montagnes des Cinq ElĂ©ments

Entre Hoi An et Da Nang, cinq montagnes karstiques se dressent : celles-ci ressemblent un peu aux Ă©normes mogotes, sortant de la mer, dans la Baie d’Halong. Sauf que lĂ , elles sont bien sur la terre ferme !

Dans la culture asiatique, les cinq Ă©lĂ©ments sont le marbre, le bois, le feu, l’acier et la terre. Personnellement, j’ai dĂ©cidĂ© de visiter la Marble Mountain (qui s’appelle Ă©galement Thuy Son), qui offrait le plus d’endroits Ă  visiter. On peut notamment y dĂ©couvrir des caves assez impressionnantes, au moins 7 ou 8 diffĂ©rentes avec chacune une histoire diffĂ©rente. On y visite aussi la pagode Tam Thai, et un point de vue imprenable sur la rĂ©gion entre Hoi An et Da Nang.
En effet, en visitant l’une des caves, tu peux accĂ©der Ă  un chemin assez pentu et glissant. On arrive ensuite tout en haut de la Marble Mountain Et si par chance, la vue est dĂ©gagĂ©e, on voit Hoi An et mĂȘme Da Nang (plus facilement reconnaissable avec ses grandes tours !).

statue bouddha marble mountain hoi an
marble mountain hoi an vietnam
cave marble mountain vietnam
my travel project marble mountain vietnam

Mes bonnes adresses Ă  Hoi An

Little Leo Homestay, 39 Le Van Huu. L’auberge est sympa et propre, mais un peu excentrĂ©e. Ce que j’ai apprĂ©ciĂ©, c’est le nombre d’excursions et de services offerts par l’auberge (notamment la lessive Ă  10 000 VND le kilo et prĂȘte en quelques heures). Des vĂ©los sont mis Ă  disposition librement, sous dĂ©pĂŽt d’une caution de 10 000 VND pour le cadenas. Hyper pratique si on veut se balader dans le centre-ville et s’y rendre rapidement (sinon, c’est environ 15 minutes Ă  pied).
Réserve dÚs maintenant en cliquant ICI !

Le blog Good Morning Hoi An. Une vraie mine d’or, qui m’a bien servi pour me repĂ©rer dans les rues et savoir oĂč trouver les jolis bĂątiments ! MĂȘme si le temps n’a pas jouĂ© en ma faveur, ça m’a permis de faire une bonne balade et de bien dĂ©couvrir la ville Ă  pied. Dommage, certains restos qui sont citĂ©s sur le blog sont dĂ©sormais fermĂ©s.

lanternes magasin hoi an

Je regrette un peu de ne pas avoir pu profiter davantage d’Hoi An, car j’en attendais beaucoup. J’ai vraiment apprĂ©ciĂ© ce que j’ai visitĂ©, mais j’attends d’y retourner !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.