vue vieille ville piran

Découvrir la côte slovène : Piran et ses alentours

Piran est vraiment la ville typique de la côte slovène : avec ses façades claires et ses toits méditerranéens, c’est une ville très prisée, animée et paisible à fois. J’ai fini mon voyage solo en Slovénie dans cette ville pendant 4 jours, où j’ai passé à arpenter le dédale de ses rues, et à explorer la côte slovène, coincée entre l’Italie et la Croatie.

Comment se rendre à Piran

Depuis Ljubljana, il est possible de prendre un bus directement à la gare routière. Le trajet dure 2h, et coûte environ 11 € avec la compagnie Arriva.
Depuis l’Italie, il est possible de rejoindre Piran directement avec la compagnie Flixbus, pour environ 8 € et une demi-heure de trajet. Néanmoins, le Flixbus s’arrête non pas à Piran mais dans la ville voisine de Portoroz : il faudra donc ensuite emprunter le bus local pour quelques minutes jusqu’à Piran, pour la modique somme de 70 centimes.

Du fait de sa proximité avec la Croatie, Piran est facilement accessible en bus depuis la côte croate également : elle se situe à 1h30 de la ville de Pula.

panneau piran slovénie

Que visiter à Piran

La place Tartini

La place Tartini est la place centrale de Piran : littéralement, toutes les rues ou presque mènent à cette immense place, un peu vide, où trône au milieu la statue de Giuseppe Tartini, violoniste italien né à Piran. Cette place est assez animée, avec ses nombreux restaurants et sa proximité avec le port. On y retrouve des enfants qui jouent jusqu’à tard le soir, et également quelques stands éphémères qui en profitent pour vendre leurs produits et souvenirs.
Il est indéniable que pendant ton séjour à Piran, tu passeras par la Place Tartini ! Elle abrite également, quelques bâtiments, comme par exemple le Sodna Palaca (dont l’architecture est vraiment belle). Il s’agit aujourd’hui du Palais de Justice. Enfin, c’est également de la place Tartini que partent les walking tours, devant l’Office du Tourisme.

vue place tartini

La vieille ville

Arpenter les rues étroites de la vieille ville de Piran, c’est décider de se perdre dans un dédale pour au moins quelques heures ! Mais je ne peux que te recommander de faire ça : c’est ainsi que tu connaîtras le mieux Piran ! À l’ouest de la place Tartini, les petites rues de Piran forment un véritable labyrinthe, avec des maisons toutes plus exiguës les unes que les autres, des arches typiquement méditerranéennes et des cordes à linges qui zigzaguent entre les facades.
Personnellement, me balader dans la vieille ville a été une de mes activités préférées pour découvrir Piran.

rues de piran backpack
rues de la vieille ville de piran

L’église Saint-Georges Parish

Cette église, située un peu en hauteur, est accessible en quelques minutes depuis la place Tartini. S’il est possible de visiter l’église, c’est surtout pour la vue que je te conseille d’y monter. Face à l’église, c’est toute la vue sur Piran et sur la mer qui s’offre devant nos yeux. Tandis qu’à l’arrière de l’église, on découvre la côté slovène et au loin, les premiers villages de l’Italie. Cette vue vaut le coup d’œil ! Et pour celles et ceux qui souhaiteraient prendre davantage de hauteur, il est également possible de payer l’entrée pour monter en haut du clocher de l’église Krstilnica sv.Janeza Krstnika, qui jouxte l’église Saint-Georges Parish.

my travel project piran slovénie
point de vue piran et mer slovénie

Piranski svetilnik

Impossible à traduire en français, mais ce point de vue est purement et simplement la pointe de Piran sur la mer. Au coucher du soleil, je dirais que c’est l’un des points incontournables ! Au bout de la digue en pierre de la ville, la pointe de Piran offre une vue imprenable sur la mer. Point bonus : de cet endroit, on peut apercevoir aussi bien la côté italienne à droite, que la côte croate à gauche !

Les murs de Piran

De tout mon voyage en Slovénie, je pense que la visite des murs de Piran a été ma préférée. Ces anciennes murailles médiévales datant du Xème siècle protégeaient autrefois la ville de Piran des attaques extérieures. Les murs qui restent aujourd’hui offrent une vue en hauteur sur la ville et sur ses alentours. Pour seulement 2 €, il est possible d’arpenter ces murs, et je peux te garantir que cela vaut le coup ! C’est également un bon endroit pour admirer le coucher du soleil le soir, car le site est ouvert jusqu’à 21h.

vue murs de piran slovénie
my travel project murs de piran

Le port

Le port de Piran accueille surtout des bateaux et petits voiliers : néanmoins, une balade le long du port avec la brise de la mer est vraiment agréable, et vaut le coup !

Aux alentours de Piran

Moon Bay

Moon Bay est, comme son nom l’indique, une baie située à 6 kilomètres à pied de Piran. Située dans le parc national de Strunjan, cette baie est vraiment belle avec un eau bleue et calme. Pour m’y rendre, j’ai marché en suivant l’un des sentiers indiqués par la ville de Piran. Le sentier commence au niveau de église Saint-Georges Parish, longe la mer pendant 2 kilomètres, avant de s’enfoncer dans des routes plus sinueuses. On passe successivement par les villages de Fiesa, Pacug et Strunjan, avant de finir cette longue balade dans les vignes du parc national de Strunjan.

La balade en vaut la peine, mais je te conseille de prendre de l’eau et de la nourriture : en plein été, il peut faire très chaud. Et bien sûr, n’oublie pas ton maillot de bain pour te baigner une fois arrivé(e) à Moon Bay !

vue de moon bay strunjan slovénie
vue de piran

Izola

Izola est l’un des trois villages de la côte slovène, avec Piran et Koper. Situé à seulement 30 minutes en bus de Piran, je suis partie visiter ce petit village côtier sur une journée.
Assez similaire à Piran, on se perd facilement dans les petites rues de la vieille ville : par contre, elle est bien moins touristique que Piran, qui attire davantage d’étrangers. Il est également possible de venir pour y profiter de la plage, qui est bien plus grande que celle de Piran. J’ai beaucoup aimé découvrir Izola, même si la visite est assez rapide. C’est selon moi une ville davantage prisée par les slovènes, mais qui ne manque pas de charme. On y retrouve beaucoup de bâtiments avec une belle architecture, des églises d’époque, et des façades toutes plus colorées les unes que les autres.

port d'izola slovénie

Mes bonnes adresses à Piran

Hostel Adriatic, 13 Marušičeva ulica, 6330 Piran. Cette auberge de jeunesse est la seule actuellement à Piran. Les chambres étaient bien, propres et fonctionnelles, comme les salles de bain. J’ai beaucoup aimé la terrasse de l’hostel également ! Par contre, le Wifi ne fonctionne que dans la cuisine.
> Réserve dès maintenant en cliquant ici !

Riva Pizzeria, Prešernovo nabrežje 6, 6330 Piran. Une pizzeria très sympa sur le bord de mer, qui propose de super bonnes pizzas. Je te recommande celle à la burrata !

Fritolin Pri Cantini, Prvomajski trg 10, 6330 Piran. Ce restaurant situé sur une petite place fonctionne au self service: il faut commander directement au comptoir. Spécialisé dans le poisson et les fruits de mer, j’ai trouvé leurs plats très bons !

Caffe Galeria, Kidričevo nabrežje 2, 6330 Piran. Le café où aller pour un petit déjeuner pas cher (3,30 € pour un café et un croissant), ou le soir pour prendre un verre en terrasse. Quand j’y étais, il y avait même de la musique live !

Pinija Restaurant & Beach Bar, Strunjan 150, 6320 Portorož. Ce restaurant en bord de mer se situe à proximité du parc naturel de Srunjan. Les plats sont bons et le personnel est très serviable.

plage izola slovénie

Piran a été mon étape préférée de mon voyage en Slovénie : pour sa chaleur, sa culture méditerranéenne et son architecture que je trouve vraiment belle. N’hésite pas à y passer quelques jours pendant ton prochain voyage en Slovénie !

*Certains liens présents dans cet article sont des liens affiliés (Booking). Ces liens affiliés me permettent de gagner une commission et donc de continuer à faire vivre ce blog. Pour toi, ça ne change rien 🙂

Laisser un commentaire