voyager seule au vietnam

Voyager seule au Vietnam: mon expérience

Voyager seule au Vietnam a vraiment été une des expériences singulières de ma vie. A vrai dire, voyager seule est quelque chose que je considérais depuis plusieurs années, mais toujours en me disant que “ça ne m’arriverait pas”.
Finalement, l’occasion s’est présentée en décembre 2016. J’ai donc parcouru le Vietnam du nord au sud, pendant deux semaines.

mon voyage solo au vietnam


Avant de partir: mes appréhensions, ma vision et ma préparation

La décision de partir voyager seule au Vietnam s’est prise assez rapidement: environ… 3 jours !
Mi-novembre, après avoir réalisé que personne n’était disponible pour m’accompagner pendant ces deux semaines de voyage, je me suis faite une raison: j’allais voyager seule. Je ne l’ai pas du tout vu comme une fatalité. Bien au contraire, j’ai vu ça comme un ardoise vierge où pendant 2 semaines, j’avais tout à écrire. Donc voyager seule s’est imposée comme une évidence, et je n’avais pas vraiment d’appréhensions.

Mais pourtant, j’ai tenu à TOUT préparer de ce voyage. Vu que je n’avais que 2 semaines sur place (et sûrement intérieurement, parce que je stressais un peu), j’avais décidé de planifier tout mon itinéraire en amont. Egalement, cela m’aidait à estimer mon budget, qui était de 500 euros tout compris pour 2 semaines. Je devais donc tout faire tenir là dedans: transports, logement, activités, restos, extras…
Cette préparation de mon voyage a été plutôt cool, et pas vraiment stressante. À vrai dire, je pense que je ne réalisais pas trop que je m’apprêtais à voyager seule, moi qui avait vu cette expérience pendant si longtemps comme un projet lointain qui ne se ferait sûrement jamais.

Ma vision du voyage solo, avant le départ, était assez BADASS, ce qui me fait bien rire quand j’y pense maintenant !
Avant de partir direction le Vietnam, je voyais le fait de partir voyager seule comme quelque chose de courageux, d’audacieux, qui démontrait que j’étais une femme forte, que j’allais voyager pleine de confiance, sans aucune peur.

JE RIS.

Alors je pense toujours que le fait de voyager seule reste un acte courageux, qui démontre que je suis une femme forte ! Néanmoins, en terme de confiance et de peur, ça s’est évidemment révélé être faux dès le moment où je suis arrivée à l’aéroport de Phnom Penh, d’où je partais.


Pendant mon voyage solo: mon expérience

Dès mon arrivée à l’aéroport de Phnom Penh, j’ai eu ma première frayeur: j’ai cru que j’avais perdu mon passeport. Finalement, après 3 minutes de paniques et de vidage de sac à dos sur le sol du terminal international… J’ai retrouvé mon passeport.
Honnêtement, je ne faisais pas la fière. Quand j’ai cru avoir perdu mon passeport, j’ai directement réalisé que j’étais SEULE, et cette pensée m’a vraiment fait peur.

Je me suis quand même reprise en main, et j’ai commencé mon voyage solo à Hanoï, au nord du Vietnam. Et je n’ai pas envie de faire croire que tout s’est passé comme sur des roulettes ! J’ai aussi eu des coups de mou, et des moments de bas. Comme par exemple, mon premier soir, où je me suis retrouvée à vouloir socialiser avec les gens de mon dortoir… qui n’avaient pas envie de socialiser !
J’ai aussi eu 2 jours très solitaires, à Da Nang, où je me suis retrouvée dans un dortoir où je n’étais pas vraiment à l’aise. Qui plus est, la ville (et mon auberge de jeunesse, a fortiori), était complètement vide de monde, et il pleuvait ! Forcément, j’ai passé deux jours assez… ennuyeux.

voyage solo vietnam mon expérience

Néanmoins, j’ai eu aussi beaucoup de belles rencontres et de beaux moments !
A Hué par exemple, j’ai vraiment ressenti les bons côtés du voyage solo. En effet, étant arrivée très tôt le matin, j’ai pris la décision de partir visiter la citadelle de Hué avant l’arrivée des vagues de touristes du milieu de matinée. Je me suis sentie tellement en puissance de pouvoir être la seule maîtresse de cette décision ! Et d’ailleurs, j’ai bien fait, car l’après-midi même, il a plu.

Aussi, j’ai eu l’occasion de faire de super rencontres. A Hué toujours, j’ai rencontré 6 filles différentes… et on voyageait toutes seules ! Résultat, on a pu s’organiser une soirée entre filles à dîner ensemble, se raconter nos expériences, d’où l’on venait, etc. Cette soirée m’a fait beaucoup de bien et m’a vraiment confortée que le voyage solo était la bonne décision.

Le Vietnam comme destination pour un premier voyage solo

Est-ce que je recommanderais le Vietnam comme destination pour un premier voyage solo ? Assurément, oui. Même si j’avais déjà eu l’occasion d’aller deux fois au Vietnam avant mon voyage solo, je trouve que c’est un pays qui a beaucoup d’avantages comme destination pour un premier voyage seul(e).

Un pays adapté au tourisme “backpack”

Premièrement, je trouve que le Vietnam est vraiment un pays où il est facile de se déplacer avec les transports locaux et de loger en auberge (c’est donc ce que j’entends par tourisme “backpack”). En effet, les compagnies de bus sont nombreuses, il est également facile de prendre le train. De plus, les auberges de jeunesse et guesthouses sont vraiment répandues partout au Vietnam.
De ce fait, le Vietnam est selon moi un pays qui se prête bien à un premier voyage solo.

Un itinéraire qui favorise les rencontres

En effet, la plupart des touristes qui se rendent au Vietnam empruntent l’un des deux itinéraires suivants:
– du sud au nord (d’Hô-Chi-Minh Ville à Hanoï),
– du nord au sud (d’Hanoï à Hô-Chi-Minh Ville).

Ces deux routes ont l’avantage de permettre pas mal de rencontres en auberges de jeunesse et dans les bus, et donc de trouver des compagnons de voyage ! C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi: après avoir rencontré deux hollandais dans un bus de nuit entre Hanoï et Hué, j’ai passé la plupart de mon voyage avec eux !

Une diversité de paysages

Selon moi, il s’agit d’un avantage non-négligeable du Vietnam: la diversité de paysages est énorme. De manière générale, le Vietnam permet une véritable immersion culturelle. On y trouve aussi bien des villes grouillantes, que des rizières, des montagnes, des plages paradisiaques… de quoi satisfaire tout le monde ! Pendant mon voyage là bas, j’ai vraiment pu voir une diversité de paysages et de lieux, ce qui a rendu mon voyage solo d’autant plus unique.

hué vietnam


Et si je devais changer quelque chose ?

Avec le recul, je dirais… rien. A l’avenir, je me laisserais peut être plus de spontanéité et je ne prévoierais pas tout mon itinéraire en amont je pense. Mais pour autant, je ne changerai pas la manière dont j’ai prévu ce voyage.
Il y a toujours des choses qu’on pourrait changer ! Néanmoins, voyager seule au Vietnam a été une expérience unique, et c’est quelque chose que je ne changerai pas.

mon voyage solo au vietnam

Et toi, où était ton premier voyage solo ? Comment était ton expérience ?

Laisser un commentaire