Québec

Mon expérience de PVT au Canada: bilan après un an

J’ai commencé mon aventure de PVT le 7 Février 2019. Cela fait donc 16 mois que je suis revenue m’installer à Montréal, et il était temps de faire un bilan de cette première année de PVT Canada.

Le 7 Février 2019, j’ai posé de nouveau les pieds sur le territoire canadien, soit presque 3 ans après en être partie, fin juin 2019. Un retour que j’avais BEAUCOUP attendu, parce que j’avais cherché par tous les moyens comment revenir m’installer au Canada.
Et en septembre 2017, la solution était arrivée: je venais d’être tirée au sort pour le PVT, un peu contre toute attente vu qu’il restait 76 places pour 35 000 demandeurs.

Le contexte

Si tu ne me connais pas, j’avais déjà habité deux ans au Canada: un an à Ottawa, et un an à Montréal, à chaque fois pour mes études. J’étais donc loin d’être étrangère à la culture canadienne et à la ville de Montréal.
Du fait que j’avais déjà habité dans ce pays, mes objectifs de PVT étaient un peu différents. J’étais donc vraiment dans l’optique de m’installer et bien sûr de voyager, mais ce n’était pas l’objectif principal de mon PVT disons. Je voulais donc me trouver un travail rapidement (et donc, redevenir temporairement salariée après avoir été freelance à plein temps pendant un an et demi), découvrir toujours plus le Canada et les États-Unis, et bien sûr rencontrer toujours plus de nouvelles personnes.

Au bout d’un an, bien sûr, il s’en est passé des choses.

Niveau travail

Je ne vais pas mentir: décrocher un travail a été un peu compliqué au début, plus compliqué que ce que j’avais imaginé. J’ai vraiment cravaché à envoyer d’innombrables candidatures, sur une période d’un mois et demi environ. Sur environ 60 candidatures, j’ai reçu un total de 3 réponses, parmi lesquelles une seule positive… Ce qui honnêtement, est un peu décourageant. C’est là que je me suis rendue compte que le mythe du Canada comme étant l’eldorado de l’emploi pour tout européen qui souhaite s’y rendre était à nuancer considérablement.
Si tu souhaites en savoir plus sur la recherche d’emploi en PVT, j’en ai fait une vidéo sur Youtube où je te parle de mon expérience et de mes conseils.

Par la suite, une fois mon premier boulot décroché, cela a été TELLEMENT plus facile. Au bout de trois mois, j’ai changé de poste et d’entreprise après avoir eu une opportunité bien plus intéressante. Et moins d’un an après avoir commencé ce deuxième travail, on m’a proposé un nouveau poste dans la même entreprise. Comme quoi, le fait de commencer une expérience sur place aide considérablement.

En ce qui concerne mon travail, c’est un travail bien conventionnel de bureau, mais les différences culturelles avec la France sont vraiment présentes; horaires fixes de 8h30 à 16h30, ambiance beaucoup plus cool et moins cadrée, mais également des congés payés bien moins importants: trois semaines par an en tout.

Niveau voyages

Cette première année de PVT a été marquée par pas mal de voyages ! Je suis partie à Mont-Tremblant, Ottawa, Boston, j’ai découvert le Parc Oméga, j’ai eu l’occasion de partir plusieurs fois en chalets, je suis ensuite partie visiter Toronto et les chutes du Niagara, et également la ville de Burlington. Et aussi, l’été dernier, je suis partie visiter l’ouest canadien pendant une dizaine de jours.
On aurait pu penser que les 3 semaines de vacances à l’année octroyées par mon travail m’auraient bloqué pour voyager, mais j’ai essayé de profiter le plus possible des weekends et jours fériés pour partir et découvrir un peu mieux le Canada et les États-Unis, et donc ne pas utiliser directement mes précieux jours de vacances… que j’ai donc en partie utilisé pour rentrer en France pour les vacances de Noël.

Grâce à ces nombreux weekends plutôt proches de Montréal, je me suis vraiment rendue compte qu’il y avait beaucoup d’endroits à découvrir au Québec ! Partir sur deux jours et visiter de nouveaux endroits à chaque fois est vraiment faisable. Et je peux te le dire, j’ai déjà commencé à visiter de nouveaux coins du Québec en 2020.

Niveau vie à Montréal

Comme beaucoup de PVTistes, j’ai choisi la ville de Montréal au Québec, comme point de chute de mon PVT. En effet, c’est une ville que je connaissais déjà, vu que j’y avais fait mon Master 4 ans avant. J’y avais encore des amis, bref le choix de Montréal s’est présenté un peu comme une évidence. Je n’ai donc pas hésité une seconde.

Également, Montréal est une ville super vivante et animée, avec des festivals et événements organisés tout au long de l’année. C’est aussi une ville assez internationalisée où il est facile de rencontrer du monde. En plus, elle permet un accès facile à d’autres villes du Canada ou des États-Unis, car son aéroport est un assez gros hub de la côte est.
Cependant, si tu viens pour la première fois au Canada, je te recommande vraiment de ne pas t’arrêter uniquement à cette ville. Profite également de ton PVT pour visiter d’autres villes et vraiment découvrir celle qui te correspondra le mieux !

Niveau vie sociale

Cette partie de mon bilan à mi-parcours de mon PVT est un peu plus mitigée… J’ai rencontré énormément de personnes cette année. De TOUS horizons et de toutes nationalités, et c’était exactement ce que je recherchais pour cette première année de PVT.
Mais… j’avais vraiment sous-estimé et oublié à quel point Montréal est une véritable plaque tournante. Les gens viennent ici pour des périodes plus ou moins courtes, et ceux qui restent ne sont qu’une minorité.

Évidemment, avec comme objectif de faire ma résidence permanente, je fais partie de celles qui restent. Et avec autant d’étudiants, de stagiaires, de PVTistes, VIE et Jeunes Pro, j’ai eu l’impression de passer cette année à dire au revoir. Et pourtant, je ne devrais pas me plaindre, car j’ai décidé de revenir, et j’assume complètement mon choix. Mais c’est une réalité: s’installer à Montréal, c’est dire au revoir tout le temps. Et honnêtement, c’est parfois usant d’être toujours celle qui reste.

Voilà donc pour mon bilan de cette première année de PVT ! Depuis, les mois se sont écoulés, et mes réflexions sur mon PVT évoluent au fur et à mesure de mon expérience ici !

Tu as déjà envisagé un PVT toi ? Où est-ce que tu voudrais aller ?

Laisser un commentaire